C’est quoi la norme NF C 15-100 ?

L’électricité est un élément indispensable au quotidien de l’être humain. Ce qui permet de dire que les installations électriques sont prioritaires dans les constructions et les rénovations. Dans les deux cas, les installateurs doivent respecter une certaine norme.

Les essentiels sur la norme des installations électriques

Qu’il s’agisse d’une installation électrique neuve ou rénovée, la norme NF C 15-100 ne doit en aucun cas être négligée. D’ailleurs, cette dernière est mise à jour de façon régulière afin de valoriser les développements techniques. Grâce à cela, il devient possible d’assurer la sécurité des individus qui font usage de l’installation électrique. D’un autre côté, il faut noter que les installateurs ainsi que les utilisateurs sont soumis à différentes obligations. Cela peut impliquer la mise en place d’un appareil pour protéger le type de disjoncteur, un dispositif général de coupure, le repérage et présentation d’un schéma, etc.

Précisions sur la sécurité favorisée par la norme

Lorsque l’installation électrique d’un logement ou bâtiment d’habitation respecte la norme NF C 15-100, la présence des différents organes de protection est garantie. Dans l’ensemble, l’installation comprend un compteur électrique, un tableau électrique, un disjoncteur général, divers appareils différentiels hautement sensibles, des conduits et des fusibles. Chacun de ces éléments joue un rôle fondamental dans la sécurisation des installations. À titre d’exemple, il y a le compteur qui sert à estimer la quantité de courant consommée, les dispositifs différentiels qui protègent contre les éventuelles fuites de courant, … Globalement, la mise en place d’un système électrique doit être prise en compte avec le budget de construction d’une habitation.

Norme NF C 15-100 : les applications

Avant toute chose, il faut souligner que la norme NF C 15-100 s’adresse aux propriétaires qui procèdent à des constructions, rénovations ou élargissement d’un bâtiment. Appelé aussi la norme C15-100, celle-ci doit toujours apparaître dans les plans de construction impliquant des installations électriques. Il faut aussi reconnaître que celles-ci peuvent se trouver dans chaque pièce de la maison, à savoir dans la chambre, le salon, la cuisine ainsi que les salles de bains. Précisément, la norme s’applique. En outre, elle impose l’agencement d’un ETEL ou espace technique du logement. En d’autres termes, L’ETEL se traduit par un nouvel emplacement pour disposer les disjoncteurs et le coupe-circuit central, généralement plus loin des canalisations d’eau et d’air. Au reste, il ne faut oublier la disposition d’une attestation de conformité de l’installation électrique suite à l’achèvement des travaux.

Trouver une entreprise d’électricité et domotique à Lyon
Interrupteurs et prises connectés : comment ça marche ?